¡ Presentes !

Description de l'image

Pourquoi parler du 11 septembre 1973 à travers des portraits et des récits de vie d’exilés politiques chiliens ? Parce que l’exil politique a été une des conséquences majeures de l’instauration de la dictature militaire : 250 000 personnes, pour un pays qui comptait 14 millions d’habitants et n’avait pas de tradition d’émigration (au contraire, le Chili était d’un terre d’immigration). L’exil nous ramène nécessairement à toute l’histoire du Chili entre 1970 et 1990.

 Mais, pour paraphraser une formule célèbre, « 250 000 exilés c’est une statistique, un exilé c’est une tragédie ». C’est pourquoi la démarche qui a présidé à la réalisation de cette exposition a été de « raconter » le coup d’Etat militaire au Chili sous l’angle de la tragédie qu’ont vécue celles et ceux qui ont dû quitter leur pays pour échapper au sort auquel ils/elles étaient promis/ses : pour le moins la prison, presque certainement la torture, et, in fine, pour beaucoup la « disparition ».

 Ces hommes et ces femmes ont en commun la rupture brutale de leurs vies. Et c’est ce qui fait que, 40 ans après, tous se vivent encore Chiliens, qu’ils participent ou non de la survivance d’une « communauté chilienne ». Mais c’est au singulier que nous avons choisi d’en parler.

(extrait du texte de présentation de l'exposition)


Description de l'image


Location

Personnes physiques, associations, collectivités, institutions vous souhaitez présenter cette exposition à votre public. Regarde ! peut la mettre à votre disposition.

Prenez contact avec nous en utilisant les outils et informations de notre page


Contacts




Catalogue

Si vous souhaitez lire les parcours d'exil écrits par Irène Jonas à partir des entretiens réalisés avec les exilés rencontrés, vous pouvez télécharger le catalogue de l'exposition en cliquant sur l'icone ci-dessous.

catalogue_pdf_light.pdf
Description de l'image

Association déclarée à la Sous-Préfecture de Palaiseau n°W913004352       |    Siret n°78898771700014    |     Code APE : 7420Z